◄ ‘La noirceur de la ville lumière’ ►

largeJe me suis demandée s’il fallait que j’écrive un article, mais je pense qu’aujourd’hui, le plus important c’est qu’on s’exprime. Qu’on dise ce qu’on a à dire.

J’ai appris qu’il y avait des fusillades vendredi soir et quand je suis allée me coucher, il n’y avait « que » quelques morts. Je ne sais pas pourquoi mais dans ma tête ce n’était pas « grave » (pardon les mots sont très mal choisis).

C’est le samedi matin, en me réveillant et en allumant la radio que j’apprends qu’il y a eu plus de 120 morts. 120 morts! Et autant de proches autour. J’habite à Paris et le fait que cela se passe à quelques stations de métro est tout simplement inimaginable.

Inimaginable? Non en fait. Parce que le pire, c’est que tout ça m’a laissé une impression de déjà vécu avec les attentats de janvier. Et toujours le même sentiment d’impuissance.

Je n’ai pas eu cours samedi matin mais je n’ai pas pu me rendormir. Je suis sortie mais toutes les rues étaient vides, c’était devenu une ville fantôme.

Mais je pense qu’il ne faut pas s’arrêter de vivre et loin de là. Il faut leur montrer qu’ils n’ont pas gagné. Je ne suis pas votre mère pour vous dire quoi faire, mais il faut aussi éviter les amalgames. Ces gens-là n’ont pas de religion, pas de dieu hormis celui de la mort. Qu’est ce qui cloche chez eux?

J’espère que vous allez tous bien ♥

N’hésitez pas à commenter si vous voulez ajouter quelque chose ou dire ce qui vous passe par la tête, peu importe ♥

superthumb

Pleins de bisous ♥ Marion`

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s